Glimpse

Tirage argentique sur papier lambda, châssis en acier, lanière de PVC, néon
110 x 94,5 x 25 cm

Erreur photographique, la pellicule mal enclenchée reçoit les images les unes sur les autres. Trente-six poses se superposent en une. L’image se décrypte en fonction des éléments reconnaissables.
Cette installation est une recomposition d’une scène entraperçue au détour d’une rue où le néon vient détourner le regard tandis que les lanières de PVC indique un univers séparé de celui duquel nous nous trouvons.
Hétérotopie ordinaire qui vient bouleverser le quotidien

(…) Le dernier trait des hétérotopies, c’est qu’elles ont, par rapport à l’espace restant, une fonction. Celle-ci se déploie entre deux pôles extrêmes. Ou bien elles ont pour rôle de créer un espace d’illusion qui dénonce comme plus illusoire encore tout l’espace réel, tous les emplacements à l’intérieur desquels la vie humaine est cloisonnée. Peut-être est-ce ce rôle qu’ont joué pendant longtemps ces fameuses maisons closes dont on se trouve maintenant privé.

Ou bien, au contraire, créant un autre espace, un autre espace réel, aussi parfait, aussi méticuleux, aussi bien arrangé que le nôtre est désordonné, mal agencé et brouillon. Ça serait l’hétérotopie non pas d’illusion mais de compensation, et je me demande si ce n’est pas un petit peu de cette manière-là qu’ont fonctionné certaines colonies.(…)

Conférence de 1967 « Des espaces autres » [archive] Michel Foucault, Dits et écrits (1984)